Blog

Partager cet article

Facebook Twitter LinkedIn Email

Les secrets des kiwis 🥝 bretons

Aussi étonnant que cela puisse paraître, il existe des producteurs de kiwis en Bretagne ! Bien que le kiwi soit surtout cultivé en Nouvelle-Zélande, la Bretagne compte plusieurs producteurs de kiwis bretons, pour le plus grand plaisir de notre palais.

L’histoire du kiwi

D’où vient le kiwi ?

Historiquement, le kiwi est originaire de Chine, mais le plus grand producteur de ce fruit exquis est aujourd’hui la Nouvelle-Zélande.

Comment s’appelle l’arbre sur lequel pousse le kiwi ?

L’arbre sur lequel poussent les kiwis s’appelle l’Actinidia (Actinidia chinensis). D’abord appelé «groseille de Chine», il fut rebaptisé en hommage au nom de l’oiseau emblématique néo-zélandais, dont les poils rappellent ceux de ce fruit délicieux.

Et ça pousse en Bretagne, les kiwis ?

De novembre à mai, la majorité des kiwis que l’on trouve viennent de France et sont même… produits en Bretagne ! Alors, on pense à l’environnement et évidemment, on consomme local avec les kiwis bretons !

Actinidia

Quelles sont les variétés de kiwis de Bretagne ?

  • Hayward : variĂ©tĂ© très majoritaire en France, ce kiwi se plaĂ®t dans les contrĂ©es  bretonnes et donne de gros fruits.
  • Abbot : variĂ©tĂ© très productive de kiwis longs et cylindriques.
  • Bruno : les kiwis sont de taille moyenne, agrĂ©ables Ă  dĂ©guster.
  • Solissimo : variĂ©tĂ© autofertile adaptĂ©e aux petits jardins. Un seul pied suffit pour avoir des fruits !

Quels sont les bienfaits du kiwi de Bretagne ?

Bien plus encore que les agrumes, le kiwi a une forte teneur en vitamine C. Consommer deux kiwis bretons par jour suffit à couvrir nos besoins journaliers ! C’est aussi un bon allié minceur, puisqu’il est composé d’environ 80 % d’eau et renferme une quantité importante de fibres, ce qui participe au bon fonctionnement du système digestif. Par ailleurs, les antioxydants qu’il contient participent à la prévention des maladies cardiovasculaires ou de certains cancers.

Kiwis

Comment conserver les kiwis de Bretagne ?

Les kiwis bretons se conservent très bien durant 3 Ă  4 mois après rĂ©colte. Si vous souhaitez les acheter auprès de l’un de nos producteurs locaux, il faudra ensuite les stocker dans un lieu frais et aĂ©rĂ©.    

Les kiwis bretons sont cueillis Ă  maturitĂ© par rapport Ă  leur taux de sucre mais sont encore trop durs pour ĂŞtre consommĂ©s. La phase de mĂ»rissement est plus ou moins longue en fonction du stockage, alors pour Ă©viter que vos beaux fruits ne s’assèchent, nous vous conseillons de les disposer en cagette dans un lieu frais (type garage) et recouverts d’un linge humide. 

Si vous êtes impatients d’en déguster, vous pouvez prendre un peu d’avance en plaçant quelques kiwis bretons dans un sac, à température ambiante cette fois, avec 2 ou 3 pommes. En effet, les pommes dégagent un gaz activant la maturation, ce qui va vous permettre d’obtenir des kiwis prêts à consommer en une semaine environ.

Quand et comment planter les kiwis en Bretagne ?

Le kiwi se plante de prĂ©fĂ©rence au printemps, mais dans les rĂ©gions plus tempĂ©rĂ©es comme la Bretagne, il est tout Ă  fait possible de le faire Ă  l’automne. L’hiver lui permettra ainsi de bien s’installer pour pouvoir bourgeonner au printemps, fier d’avoir surmontĂ© l’épreuve du froid.

Le kiwi breton déteste la terre trop calcaire, il lui faut plutôt un sol riche, profond, humifère et qui reste frais toute l’année. Il s’épanouit dans des endroits ensoleillés – même si ce n’est pas le cas toute la journée – du moment qu’il reste à l’abri des vents.

Actinidia deliciosa “Hayward”

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le kiwi pousse très bien en Bretagne, et la production y est importante du moment que les conditions de pollinisation sont réunies. Pour ce faire, il est conseillé de planter 1 pied mâle pour 4 à 5 pieds femelles. Un vrai harem pour notre kiwi breton ! D’ailleurs, il faut veiller à ce que le mâle ne soit pas excentré, mais plutôt au cœur des pieds de ces dames, tout en conservant une distance de 3 à 6 mètres entre chacun.

Il va pourtant falloir s’armer de patience, car il faut savoir qu’un arbre à kiwis donnera ses fruits seulement après 5 ans. En attendant, faites appel à nos producteurs locaux de kiwis bretons !

Comment cultiver et entretenir le kiwi en Bretagne ?

Maintenant que vous avez planté vos kiwis bretons, il faut impérativement respecter quelques consignes pour les entretenir.

1/ Le palissage

L’Actinidia est un arbre à lianes, qui méritent d’être dénouées tout au long de la pousse. Cela permettra d’éviter un effet « jungle » dans votre verger. Comme les lianes ne s’accrochent pas seules, il vous faut prévoir un support (treillis, pergola…) afin qu’elles grimpent.

2/ L’arrosage

Le kiwi breton a besoin d’eau, surtout les premières années suivant la plantation. Vous pouvez donc l’arroser le soir en cas de fortes chaleurs, quand le soleil n’atteint plus les lianes, et mettre en place un paillage pour maintenir le sol humide plus longtemps si la sécheresse perdure.

3/ La fertilisation

Le kiwi breton est un gourmand, il a besoin d’énergie pour bien se développer. L’ajout d’un engrais organique tel qu’un compost bien mature à la fin de l’hiver assurera ses besoins en éléments nutritifs.

Quand et comment tailler les kiwis bretons ?

SĂ©cateur

La taille du plant de kiwi breton joue un rôle essentiel dans sa fructification. En Bretagne, la période de taille s’étend généralement de décembre à février, mais on évite absolument de le faire durant les périodes de trop grand froid : le kiwi déteste le gel !

La méthode est plutôt simple : on sélectionne d’abord la branche la plus vigoureuse, qui nous servira de charpente puis on coupe les branches secondaires qui ont donné des fruits en laissant 3 ou 4 yeux.

Il est tout Ă  fait possible de tailler l’arbre Ă  kiwi en pĂ©riode estivale, plutĂ´t en juillet, lorsque les fruits ont Ă  peine atteint la taille d’une cerise. Alors, sur chaque nouvelle pousse, il faudra conserver 4 ou 5 yeux maximum pour favoriser la fructification. 

Quand récolter le kiwi en Bretagne ?

Dans l’hémisphère nord, le kiwi se récolte à l’automne, avant les premières gelées hivernales qui ont souvent lieu à la fin du mois de novembre.

Pour savoir si c’est le moment de cueillir votre kiwi breton, il suffit de passer un ongle sur la chair et de voir si elle s’écrase légèrement sous la pression du doigt. Autre indice : les feuilles de l’Actinidia commencent à tomber. Ne l’oubliez pas, le kiwi de Bretagne et d’ailleurs ne résiste vraiment pas au froid de l’hiver ! Alors, à vos sécateurs !

Vos questions sur les kiwis bretons

Comment faire la différence entre un kiwi mâle et un kiwi femelle ?

La distinction entre un pied mâle et un pied femelle se fait en regardant les fleurs :

  • Le pied mâle a des fleurs aux grands pĂ©tales blancs, avec de longues Ă©tamines jaunes très poudreuses. Il est bien plus florifère que le pied femme.
  • Le pied femelle ne produit des Ă©tamines couvertes de pollen qu’en pĂ©riphĂ©rie de son cĹ“ur. Le centre est occupĂ© par un pistil, le futur fruit.

Qu’est-ce qu’un kiwi autofertile ?

Il existe des pieds de kiwis autofertiles, qui portent à la fois des fleurs mâles et des fleurs femelles. Ainsi, la pollinisation est possible au sein d’un seul et même pied. Alors qu’une seule plante suffit théoriquement à produire des fruits, il est tout de même conseillé d’en planter au moins deux. Les variétés de kiwis bretons autofertiles sont néanmoins beaucoup moins productives.

OĂą trouver des kiwis bretons ?

Le Verger des Galinettes à Saint-André-des-Eaux (22630)
La co-exploitation Le Verger Fleuri Ă  Plestan (22640) – prochaine rĂ©colte en automne 2021.
La ferme des AllĂ©es Couvertes Ă  Ploufragan (22440) – première rĂ©colte en automne 2024.

Idée recette : Carpaccio de saumon sur sa mirepoix de kiwi

Une recette qui vous est proposée par Nathalie Beauvais, cheffe au restaurant Le Jardin Gourmand, à Lorient.

Carpaccio de saumon sur sa mirepoix de kiwi

Pour 6 personnes :
300 g de filet de saumon cru sans la peau
(Possibilité de remplacer le saumon par : filet de bar, daurade royale, lieu jaune, dorade grise)
3 cuillerées à soupe d’huile d’olive
Graines de sésame légèrement grillées
2 citrons
Sel, poivre

Préparation : 30 minutes
Cuisson : aucune

La mirepoix

3 kiwis d’environ 120 g chacun
50 g de pomme
30 g de céleri rave
3 cuillerées à soupe d’huile d’olive
Sel, poivre

Préparation de la mirepoix

Éplucher les kiwis et la pomme. Les tailler en petits dés (5 mm³) et les verser dans un saladier. Éplucher le bout de céleri, le ciseler très finement (ou le hacher dans un petit hachoir électrique) et l’ajouter aux fruits. Assaisonner légèrement, verser l’huile d’olive et mélanger le tout délicatement. Réserver au frais.

Préparation des carpaccios

Étaler sur toute la surface des assiettes la mirepoix. Émincer le saumon en fines tranches, les étaler sur la mirepoix, les assaisonner, les lustrer légèrement avec l’huile d’olive à l’aide d’un pinceau et parsemer quelques graines de sésame sur le tout. Servir le carpaccio accompagné de quartiers de citron.

Les conseils de Nathalie

Choisissez un saumon avec un label de qualitĂ© sinon vous risquez d’avoir un poisson très gras et indigeste. Pour faciliter la dĂ©coupe du saumon, vous placez le saumon 1 heure dans le bac du congĂ©lateur afin de durcir la chair, et vous l’émincez avec un couteau « filet de sole Â» (lame fine et souple) bien aiguisĂ©.


Nos derniers articles de Blog

Newsletter

Inscrivez-vous Ă  la newsletter pour recevoir des informations sur le bien manger au plus proche de chez vous :