Blog

Partager cet article

Facebook Twitter LinkedIn Email

J’adoooore la betterave rouge 😍

Sur les marchĂ©s depuis cet Ă©tĂ©, c’est pourtant un lĂ©gume qu’on associe plus facilement Ă  l’hiver. À tort ? On peut en tout cas aller de recettes chaudes et rĂ©confortantes en recettes fraĂźches et pleines de peps avec la betterave rouge.

Pourquoi ce lĂ©gume est gĂ©nial ?

  1. Elle se mange aussi crue, à condition de la couper finement (rùpée ou tranchée fin).
  2. Elle apporte du croquant mĂȘme cuite.
  3. C’est l’atout couleur des plats oĂč on l’utilise. Non seulement les morceaux de betterave rouge vont apporter ce rose foncĂ© intense, mais ils vont aussi colorer les ingrĂ©dients associĂ©s.
  4. On en trouve de multiples tailles, de quoi l’utiliser comme un oignon en condiment aussi bien qu’en lĂ©gume principal.
  5. Elle se dĂ©coupe trĂšs facilement, on peut en faire des bĂątonnets, des quartiers, de la julienne, des dĂ©s
 pour varier les plaisirs en texture et en esthĂ©tique. Elle se dĂ©coupe mĂȘme tellement bien la betterave (pas seulement la betterave rouge) qu’on les sculptait autrefois en lanterne Ă  l’occasion de la Toussaint (an Hollsent). Fin octobre, l’écomusĂ©e des Monts-d’ArrĂ©e a organisĂ© un atelier autour de cette tradition.
  6. La betterave rouge apporte une petite touche sucrĂ©e aux recettes et ça marche aussi en dessert, avec l’orange ou le chocolat par exemple.

Mes conseils pour la conservation / l’utilisation :

  • MĂȘme bio, mieux vaut les peler. AprĂšs cuisson si vous les cuisez Ă  l’eau tout simplement, avant pour tous usages crus ;
  • Rien n’oblige Ă  utiliser la totalitĂ© de la betterave en une fois. Vous pouvez dĂ©couper la quantitĂ© que vous souhaitez et conserver le reste au frigo dans une boite hermĂ©tique pendant plus d’une semaine ;
  • Si vous avez plusieurs dĂ©coupes Ă  faire pour votre recette, terminer toujours par la betterave rouge, pour qu’elle ne colore pas les autres lĂ©gumes avant que vous ne le dĂ©cidiez.

Trop longue Ă  cuire la betterave rouge ?

Bien souvent, les maraĂźchers vous en proposent aussi dĂ©jĂ  cuites. Et alors, il n’y a plus qu’à !

MĂ©langĂ©e Ă  d’autres lĂ©gumes, la betterave rouge en morceaux mettra le mĂȘme temps que les carottes ou les navets Ă  cuire.

Justement, parce qu’il lui faut du temps pour cuire, la cuisson est relativement inratable !

PrĂȘt Ă  vous lancer ?

Recette n°1 : Tajine de canard et lĂ©gumes roses

Tajine de canard et légumes roses

Pour 4 personnes :

  • 1 belle betterave rouge crue
  • 1 belle carotte
  • 1 oignon rosĂ©
  • 1 belle patate douce ou 1 morceau de potimarron
  • 1 pomme de terre
  • Figues sĂ©chĂ©es ou dattes
  • Epices en poudre : cannelle, gingembre, cumin, piment
  • 1 boite de confit de cuisses de canard

PrĂ©paration : 10 minutes / Cuisson : 45 minutes

Éplucher l’oignon et le couper en 8 quartiers. Nettoyer, Ă©plucher tous les lĂ©gumes, et les tailler en morceaux Ă  peu prĂšs de la taille des quartiers d’oignons.

Ouvrir la boite de confit de canard et verser un peu de la graisse de canard dans le fond du plat Ă  tajine. Si vous n’en avez pas, une grande poĂȘle et un couvercle adaptĂ© feront l’affaire.

Disposer joliment les lĂ©gumes et les figues sur toute la surface du plat. Saupoudrer avec les Ă©pices. Mouiller d’eau Ă  mi-hauteur environ. Verser encore un peu de graisse de canard.

Placer sur le feu. Et ne toucher Ă  rien ! Juste vĂ©rifier aprĂšs 30 minutes le niveau de cuisson en piquant les carottes de la pointe du couteau et ajouter les morceaux de confit de canard sur le dessus pour qu’ils se rĂ©chauffent au contact des lĂ©gumes.

Retourner les morceaux de canard et les arroser au moment du service.

Commentaire / Variante :

  • Pas besoin d’ajouter de sel, c’est le confit qui va l’apporter.
  • Avec du canard cru, commencer par saisir les morceaux (cuisses de prĂ©fĂ©rence) dans la poĂȘle ou le tajine pour qu’ils libĂšrent une partie de leur gras, les dĂ©barrasser puis les replacer par-dessus les lĂ©gumes. Ajouter un peu d’huile d’olive et saler selon votre goĂ»t.
  • Une recette idĂ©ale quand on reçoit (oui on espĂšre que ce sera Ă  nouveau possible bientĂŽt et cette recette a des accents de fĂȘte) car il ne faut pas s’en occuper et elle ne craint pas la surcuisson. Si l’entrĂ©e, ou l’apĂ©ritif (ou la confĂ©rence tĂ©lĂ©phonique) traine, baissez le feu au minimum.
  • Certains prĂ©fĂšrent la tajine au four. En ce cas, portez Ă  Ă©bullition sur le feu avant d’enfourner.

Recette n°2 : Tartines de betterave rouge

Tartines de betterave rouge

Pour 2 personnes :

  • 1 petite betterave rouge cuite
  • 1 petite boite de pois chiches
  • 1 gousse d’ail
  • Huile d’olive (ou de chanvre)
  • Jus de citron
  • Piment en poudre et sel
  • Tahin (facultatif)
  • Pain de seigle
  • Graines de courge ou de sĂ©same

PrĂ©paration : 5 minutes / cuisson : ket

Dans le verre du mixeur (ou au blender), placer la betterave coupĂ©e en morceaux, les pois chiches Ă©gouttĂ©s, la gousse d’ail, une gĂ©nĂ©reuse quantitĂ© d’huile d’olive. Mouiller avec un peu du jus des pois chiches.

Mixer finement. GoĂ»ter et ajouter sel, piment et si nĂ©cessaire un peu de liquide. Le hummos de betterave doit s’éclaircir un peu en s’émulsionnant.

Sur une tartine de pain de seigle grillĂ©e, placer une gĂ©nĂ©reuse quantitĂ© de hummos de betterave, saupoudrer des graines de votre choix, d’un peu de piment et d’huile d’olive. Croquer.

Commentaires / Variantes :

  • Pour ajuster la texture Ă  votre goĂ»t, garder le jus des pois chiches et l’ajouter Ă  la prĂ©paration au moment du 2nd mixage.
  • À partir du cru : cuire en mĂȘme temps la betterave Ă©pluchĂ©e et coupĂ©e en morceaux et les pois chiches.
  • En apĂ©ritif, proposer ce hummos Ă  dipper avec des bĂątonnets de carotte et des gressins.
  • En sandwich, tartiner le pain de votre choix et ajouter des cruditĂ©s rĂąpĂ©es (chou blanc et carotte par exemple).

Recette n°3 : Omelette arc-en-ciel

Omelette “arc-en-ciel” avec betterave rouge

Pour 1 personne (repas) ou 4 personnes (brunch) :

  • 2 Ɠufs
  • 1 demi-betterave crue
  • 1 demi-carotte
  • 1 petit oignon rose
  • 1 pomme de terre cuite Ă  l’eau coupĂ©e en petits dĂ©s ou tranches
  • Sel, poivre, huile de cuisson

PrĂ©paration : 5 minutes / cuisson : 8 minutes.

Casser les Ɠufs et les battre en omelette. Saler, poivrer.

Chauffer la poĂȘle Ă  feu moyen. Verser l’huile, la laisser chauffer un peu, puis sauter la pomme de terre. Quand les pommes de terre sont colorĂ©es, baisser un peu le feu si nĂ©cessaire, et verser les Ɠufs.

Quand l’omelette commence Ă  prendre, rĂąper les 3 lĂ©gumes au-dessus de l’omelette en les rĂ©partissant sur toute la surface. Quand les Ɠufs sont assez cuits pour vous, c’est prĂȘt. Partager en 4, placer sur l’assiette et dĂ©guster aussitĂŽt.

Commentaires / Variantes :

  • La recette fonctionne aussi trĂšs bien sans les pommes de terre.
  • Avec une poĂȘle plus grande, on peut faire une omelette trĂšs fine et la rouler en sandwich. CoupĂ©e en tronçons, ce sera trĂšs joli en apĂ©ritif / cocktail (l’auteure a apparemment assez envie de moments festifs partagĂ©s).

Nos derniers articles de Blog

Newsletter

Inscrivez-vous Ă  la newsletter pour recevoir des informations sur le bien manger au plus proche de chez vous :