Blog

Partager cet article

Facebook Twitter LinkedIn Email

Au Bar Ha Gwin, le vin et la biĂšre rencontrent la culture ! đŸ·đŸ»

C’est un cafĂ© culturel oĂč l’on peut Ă  la fois boire un verre, contempler une exposition ou danser devant un concert. Elodie Fouldrin nous prĂ©sente le concept de ce lieu atypique dans le bourg de Plouguerneau (29).

8Ah mMyVBISU0j23FK3HhFFcOMQuPrAE1PA8lXgfFc1txoa2tA2PHabTA1cQt1HeNIgn5krG4qvbSEwxrhqK1nCTIowXbGu5ed4CLdwwcw fe5NA3EkKjBBKHA9hf5cMTSmMbCoeg5T4FU rqigDbPQDxeH

Bonjour Elodie Fouldrin, vous ĂȘtes co-fondatrice et gĂ©rante de la cave et du cafĂ© culturel le Bar Ha Gwin Ă  Plouguerneau. Comment l’idĂ©e d’ouvrir un nouvel espace dans le bourg de Plouguerneau vous est-elle venue et comment s’est dĂ©roulĂ©e sa crĂ©ation ?

Tout a commencĂ© il y a deux ans, juste avant le premier confinement, lorsque deux amies et moi avons eu l’idĂ©e de crĂ©er un nouveau lieu dans le bourg de Plouguerneau. C’est Fabienne, passionnĂ©e par le vin, qui voulait ouvrir une cave. Laeticia, journaliste rĂ©alisatrice, et moi, pas du tout dans le milieu car je travaillais en tant que consultante en recrutement, avions trĂšs envie de la suivre dans cette aventure ! Alors, toutes les trois, habitantes de Plouguerneau, avec des compĂ©tences diffĂ©rentes et complĂ©mentaires, nous avons fait mĂ»rir le projet lors du premier confinement, puis dĂšs que l’on a pu, nous avons achetĂ© une vieille maison au 13 rue Bel air, qui Ă©tait entiĂšrement Ă  rĂ©nover. Nous avons fait nous-mĂȘme une grande partie des travaux, pour finalement ouvrir le Bar Ha Gwin en aoĂ»t 2020. Son concept ? Il s’agit d’un lieu mixte, qui propose Ă  la fois une cave Ă  vins, biĂšres, spiritueux et Ă©picerie fine et un cafĂ© culturel qui peut accueillir les clients pour boire un verre et assister Ă  des reprĂ©sentations culturelles, selon notre programmation. Nous avions constatĂ© qu’il manquait dans la ville un lieu intergĂ©nĂ©rationnel qui permettait de mĂ©langer aussi bien les familles, les couples, des groupes d’amis ou les touristes, et oĂč la culture Ă©tait accessible pour tous. Lors du deuxiĂšme confinement, nous avons dĂ» fermer le cĂŽtĂ© cafĂ© mais la cave est restĂ©e ouverte car considĂ©rĂ©e comme essentielle. On s’est rendu compte que cela permettait de rencontrer notre future fidĂšle clientĂšle et de partager des moments conviviaux. Beaucoup de personnes venaient acheter une bouteille, juste pour papoter et voir du monde dans leur journĂ©e. Cette clientĂšle Ă©tait toujours prĂ©sente lorsque le cafĂ© a rouvert.

Aujourd’hui, je suis la seule des trois amies Ă  toujours travailler pour le Bar Ha Gwin, Ă©paulĂ©e par une alternante et un autre salariĂ©.

B2hDFQVXe5TC6zY5XieEIzbU4E5RcdcYYmi69CwnxlgYxaZ1qTTdZKIaWc92IpxGQBFUUgLlhpEaznn4KEIc7ak MRlOCiJt5mfr r1VTQbjrl0rpip46fVr2nolqz9Y86uE6sPC

En quoi consiste un café culturel ? Comment ce projet a-t-il été accueilli par les habitants ?

Nous avons obtenu le label “cafĂ© culture” qui caractĂ©rise un cafĂ© traditionnel, oĂč l’on sert des boissons sans alcool et avec alcools et oĂč l’on rend accessible la culture sous diverses formes gratuitement aux clients du cafĂ©.

Pour cela, nous proposons tous les mois une programmation riche pour faire dĂ©couvrir au plus grand nombre des Ɠuvres et des artistes. Des concerts, des expositions, des projections de films et documentaires ou encore du thĂ©Ăątre d’impro ont lieu dans notre cafĂ©. Notre idĂ©e, dĂšs le dĂ©but, Ă©tait de faire venir la culture aux habitants de Plouguerneau qui sont un peu loin de Brest ou qui n’ont pas l’habitude de s’intĂ©resser Ă  la culture. Les PlouguernĂ©ens sont historiquement des gens qui aiment la culture, le thĂ©Ăątre, les concerts et nous voulions offrir un lieu qui leur permette d’en profiter sans avoir Ă  aller Ă  Brest.

Notre projet a Ă©tĂ© super bien reçu par les habitants, qui nous ont suivi du dĂ©but Ă  la fin lors des travaux, via notre page Facebook. Et puis maintenant, nous sommes trĂšs contentes du rĂ©sultat car ça fonctionne ! Nous touchons des personnes Ă©loignĂ©es de la culture, nous faisons se rencontrer des personnes qui ne se parleraient jamais en dehors du café  De part la programmation trĂšs hĂ©tĂ©roclite, nous voyons venir des gens trĂšs diffĂ©rents Ă  chaque nouvel Ă©vĂšnement, c’est super !

4OUeg3BKX10PCQrGX6npVa5uAPBnORtknaUPPyUDWl pqUk1aCIp IK8u6PBL0S0rZhGJBBZsu7g4sQJ0C lTULEPZFrypwtBOljmj6Bmp6 oAqxpQMbw Jm2uWuhrw9anUiiSFv2aMEXi56hF4rWpTK5Z5eodmQ8TlMvLFXyP

Le choix des artistes, bretons mais pas que, qui animent votre cafĂ© tout au long de l’annĂ©e est arbitraire. Vous choisissez des artistes qui vous parlent, que vous aimez et qui ont du sens Ă  vos yeux. Pour les mois de novembre et dĂ©cembre, quelle programmation proposez-vous ?

Pour le cĂŽtĂ© musique, nous avons le 4 novembre, le vice champion de France de beat boxing, Mike Fly, qui fait un concert ; notre soirĂ©e karaokĂ© qui plait beaucoup, et un fest-noz fin novembre par Tanguy Le Gall du groupe Startijenn et Erwan Moal. Nous choisissons les artistes de maniĂšre arbitraire, il faut que cela nous parle et nous plaise, que cela ait du sens Ă  nos yeux
 Nous ne choisissons pas uniquement des artistes bretons, nous Ă©largissons Ă  tout autre origine. L’annĂ©e derniĂšre nous avons accueilli un groupe Touareg par exemple.

Puis en dĂ©cembre, nous proposons un marchĂ© de noĂ«l sous notre vĂ©randa. Nous proposons aux artisans locaux de tenir un stand oĂč ils vendent leurs artisanats. Ça a beaucoup plu l’annĂ©e derniĂšre.

A cÎté du café se trouve une cave à vins, biÚres et spiritueux et une épicerie fine. Quels produits, à boire et à manger, pouvons-nous trouver ?

zkn7OgcWY4RIlr zFJ1EnGjbXDjCHu1p9LALNR5OL9Aq8TQj3brKW7x

Nous proposons diffĂ©rents alcools comme le vin, la biĂšre et les spiritueux, gin, whisky, pastis, vodka
 Et la particularitĂ© de la cave est que toutes les biĂšres vendues sont finistĂ©riennes ! Nous avons fait ce choix pour plusieurs raisons, Ă©cologiques car il y a moins de transport, Ă©conomiques en promouvant les producteurs locaux, Ă©thiques et pour notre plaisir car ce sont de bons produits. Nous avons de quoi fournir notre cave aisĂ©ment, nous avons par exemple 14 fournisseurs micro-brasseurs diffĂ©rents finistĂ©riens. Puis nous vendons des produits sucrĂ©s et salĂ©s, toujours 100% bretons, comme les pĂątĂ©s de ChĂąteauneuf du Faou, des bocaux de poissons de Carantec ou des dips de lĂ©gumes. Il y a Ă©galement du thĂ© et du cafĂ© en vrac. Le cafĂ© provient de la BrĂ»lerie du LĂ©on Ă  Brest et les thĂ©s d’un fournisseur allemand avec qui j’ai dĂ©jĂ  travaillĂ© sept ans quand je tenais une boutique de thĂ©s Ă  Paris. Contrairement Ă  notre programmation Ă©clectique, proposer des produits alimentaires 100% bretons est une valeur Ă  laquelle nous n’allons pas dĂ©roger !

Enfin, il est possible de boire et manger local dans le bar. Au menu, de la biÚre Coreff ou une biÚre artisanale fabriquée dans une microbrasserie finistérienne. Tous les deux mois, nous changeons de microbrasseries. Et tous les jeudis et les vendredis, nous accueillons, sur le parking, des foodtrucks : Sushis nomade le jeudi et Les petits ventres le vendredi.

Pour donner toutes les clĂ©s Ă  vos clients, vous organisez des ateliers d’initiation Ă  la mixologie pour apprendre Ă  utiliser les alcools que vous vendez. Mais qu’est- ce que la mixologie et comment est-il possible de s’inscrire Ă  l’atelier ?

Oui, nous avons commencĂ© au mois de septembre et cela a bien plu. La mixologie correspond Ă  l’art de faire un cocktail. Tony anime l’atelier pour que les participants apprennent Ă  faire des cocktails avec diffĂ©rents alcools. Pour le premier atelier, le lambig, le whisky armorik ou le gin Golf connexion ont Ă©tĂ© utilisĂ©s.

Pour s’inscrire, il faut aller sur la page internet de notre site. Vous y trouverez Ă©galement toute la programmation pour les prochains mois.

La consommation d’alcool est dangereuse pour la santĂ©, Ă  consommer avec modĂ©ration.


Nos derniers articles de Blog

Newsletter

Inscrivez-vous Ă  la newsletter pour recevoir des informations sur le bien manger au plus proche de chez vous :